DES IMPLANTS DENTAIRES A L'ETRANGER

Le suivi des opérations effectuées à l’étranger.

À l'inverse des chirurgies plastiques ou esthétiques pour lesquelles une seule intervention bien menée permet de corriger le défaut corporel et pour lesquelles aucune maintenance n'est nécessaire, les implants et la prothèse sur implants doivent faire l'objet d'une maintenance régulière et, même lorsque tout va bien, nécessitent des petites "réparations", devenant plus importantes avec le temps:

  • La maintenance

Elle consiste à prendre des radiographies des implants tous les 6 mois pendant les 2 premières années, puis tous les ans après. Ces radiographies permettent de contrôler le niveau de l'os par rapport aux implants et à révéler toute perte d'os, permettant de détecter un "déchaussement" de l'implant et d'apporter les corrections nécessaires, le plus souvent par un détartrage (obligatoire tous les 6 mois) et un contrôle de l'hygiène.

  • Les petites réparations

Il s’agit de corriger les éventuels "éclats" de la céramique, à les repolir, à remettre en place les "bouchons" masquant les passages de vis dans les cas de prothèses vissées, à resceller certains éléments de prothèse dans les cas de prothèses vissées-scellées, et autres corrections mineures. Contrairement à une idée reçue, il faut savoir que ce n'est pas la mastication qui apporte les plus de contraintes aux prothèses, mais la déglutition "à vide" que l'on réalise inconsciemment, en moyenne 1 500 fois par jour..., et qui nécessite un contact serré entre les mâchoires faisant énormément travailler les dents et les prothèses, sur dents ou sur implants.
Cet entretien est donc obligatoire.

Dans ces deux cas, qui va se charger de cela ?