ETUDE DU CAS NOBEL BIOCARE

D'une science médicale à un marketing Dangereux ?

L'experience nécessaire des Praticiens

Si une meilleure information du public sur les différentes solutions dentaires existantes est louable, on peut néanmoins observer avec circonspection la communication grand public de Nobel Biocare. En effet, le site www.nobelsmile.fr, totalement dédié au grand public présente la pose d’implants comme une opération simple et banale. Placé sous la bannière de la ravissante nageuse olympique Inge de Bruijn (qui ne s’est d’ailleurs fait poser que des facettes), ce site fonctionne selon une technique marketing éprouvée dans bien des domaines : susciter l’envie du « consommateur final » afin qu’il prenne sa décision seul avant de l’imposer à un professionnel. S’il est légitime de vouloir retrouver un joli sourire, un plus grand confort en bouche, il ne faut pour autant pas sous-estimer l’avis éclairé du spécialiste, qui ne doit pas se retrouver dans la situation d’un simple exécutant.

Parce que, naturellement, l’implantologie ne s’improvise pas, les chirurgiens dentistes qui souhaitent la pratiquer doivent acquérir les compétences nécessaires. Ce que, naturellement Nobel Biocare propose. L’objectif est clair : « intéressez des patients auxquels vous ne songiez pas. Il suffit de cliquer les liens ci-dessous pour découvrir de nouvelles opportunités d'accroître les revenus de votre cabinet. ». La méthode, quant à elle, est pour le moins rapide puisque les formations, toutes disponibles en ligne sur le site Internet de Nobel Biocare, ne durent, chacune, qu’une à deux journées et coûtent entre 900 et 2200 euros. A noter que les cours d’introduction au programme NobelGuide ™ sont gratuits.

NobelGuide™ est présenté par Nobel Biocare, comme des « protocoles de chirurgie guidée peu invasifs. (…) Il s’agit d’un ensemble exceptionnellement polyvalent d’options qui s’adaptent aux besoins de chaque cabinet. NobelGuide™ permet de réduire le temps au fauteuil et la durée du traitement pour une activité plus rentable.(…) Les patients sont rassurés d’être soignés par leur propre dentiste. »

Cette dernière phrase rappelle dangereusement les heures noires de la chirurgie esthétique pratiquée par des médecins peu ou pas qualifiés.

Il faut aussi rappeler que ces campagnes de publicité sont les héritières de celles  dont Nobel Biocare inondait l’ensemble de la presse spécialisée européenne il y a quelques années, lesquelles étaient encore plus franches quant aux perspectives de profit que pouvaient espérer les dentistes (allusion directe à la capacité de s’acheter un bolide rouge italien) et la simplicité technique que représentait la pose d’implants (présentée comme plus facile que d’apprendre à faire du ski) !

  

  
cliquez pour voir...

Communication directe avec les patients, formations clefs en mains rapides, on est loin du fondement premier de la pratique de l’implantologie qu’est l’assistance d’un praticien expérimenté.